Consulting

Mitochondries vs Alzheimer

Étude en collaboration avec le laboratoire du Dr. Jean-Yves Chatton à l’Université de Lausanne.

Comme d’autres démences, la maladie d’Alzheimer se caractérise par la baisse des capacités cognitives. La mort des cellules nerveuses, provoquée par un long processus dont tous les mécanismes ne sont pas encore connus, en est la cause.

Le laboratoire du Dr. Jean-Yves Chatton compte prévenir la mort neuronale en se basant sur deux observations. Premièrement, le métabolisme énergétique cérébral, c’est-à-dire la manière dont le cerveau utilise l’énergie nécessaire à son fonctionnement, est déréglé chez les patients Alzheimer. Deuxièmement, un type de cellules présentes dans notre cerveau, les astrocytes, est moins touché par la maladie que les neurones. Son laboratoire veut tenter de les utiliser, eux et leur usine de production d’énergie – les mitochondries – , pour protéger les neurones.

Mon travail, en tant que neurobiologiste moléculaire spécialiste des cellules gliales, est de concevoir des outils génétiques permettant de modifier l’ADN des astrocytes chez la souris.

Je n’en dirais pas plus ici, mais voici ce que cela donne en image

Hippo-Astro
Hippocampe du cerveau d’une souris souffrant de la maladie d’Alzheimer. Les mitochondries (rouge) des astrocytes (vert) sont modifiées génétiquement. © Nadia Alice Rosenberg et Jean-Yves Chatton.

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close